1. Accueil
  2. Docs
  3. Pour tout savoir sur Lodex !
  4. Les paramètres d’une instance

Les paramètres d’une instance

À la création d’une instance, un fichier de paramétrage par défaut est généré (format JSON), mais il peut être modifié selon les besoins.

  • Authentification

La configuration de l’authentification permet de différencier l’accès utilisateur (userAuth), celui qui visualise les données, de l’accès administrateur, celui qui peut les modifier.

Par défaut des mots de passe standard sont renseignés pour les statuts d’administrateur et d’utilisateur :

Si un login et un mot de passe ont été définis pour “userAuth”, tout utilisateur devra saisir ces identifiants pour consulter l’instance

Il est possible d’inactiver l’utilisation d’un mot de passe utilisateur pour permettre un accès à tous ceux qui disposent de l’URL d’uns instance, sans identification.
Deux possibilités pour y parvenir :

    • supprimer les 3 lignes relatives à userAuth dans la configuration de l’instance
    • conserver ces lignes en les inactivant (si on souhaite réactiver cette possibilité par la suite) en ajoutant une lettre à “userAuth”:

  • ARK

LODEX génère des ARK pour chaque ressource au moment de la publication du jeu de données si dans le fichier de configuration, après l’authentification, les éléments “naan”  et “subpublisher”   sont ajoutés et renseignés avec leurs données associées .

Dans cet exemple :

 

L’enregistrement d’un identifiant unique pour chaque ressource est une condition du web sémantique

 

  • Lodex-extended

Lodex peut déporter le traitement des données dans un serveur autonome. Une fois le serveur lancé, il suffit de préciser dans Lodex l’URL d’accès.

Ce dépôt permet d’étendre les fonctionnalités de l’outil Lodex à l’aide de fichiers de configuration au format .ini (“exporters”, “loaders”,“routines”)

  •  Routines – Loaders – Exporters

Pour avoir accès aux Routines, aux Loaders et aux Exporters dans une instance Lodex, il faut qu’il aient été au préalable :

    • enregistrés dans un fichier .ini rangé en dossier, par thématique, dans Lodex-extended
    • listés dans le fichier de configuration .json

Il est également possible de supprimer un format de Loader ou d’Exporter afin de simplifier l’utilisation d’une instance, en les supprimant dans le fichier de configuration .json

Exemple de liste de Routines dans un fichier de configuration .json :

Exemples de liste de Loaders dans un fichier de configuration .json :

Exemples de liste d’Exporters dans un fichier de configuration .json :

Paramétrages optionnels

  • Pour répondre aux normes du web sémantique

Lodex permet d’exposer des données selon les normes du web sémantique (Linked Open Data), lesquelles stipulent que :

  • La donnée doit être interopérable (serveur/client), découplée de la technologie (un seul format propriétaire)
  • Le sens (sémantique) de la donnée doit être décrit (ontologie ou structure), en utilisant exclusivement les 5 langages de base

Ces langages sont :

URI (Uniform Resource Identifier) : adresse web qui permet d’accéder à la donnée
RDF (Resource Description Framework) : langage qui permet de décrire les ressources
RDFS (RDF Schema modélisation) :  modélisation des définitions de données
OWL (ontology web language) :  description de la sémantique de la donnée (vocabulaire)
SPARQL (Sparql query language) : langage de requête, aller chercher l’information dans les ontologies et traiter les différents triplets RDF (ou nquads)

 

    • Dataset

La fonction “istexQuery” permet de configurer les exports NQuads étendus

    • SPARQL endpoints

Lodex permet d’interroger, grâce à son SPARQL endpoint, des données hébergées sur des serveurs distants (serveur web de données liées, machine autonome ou navigateur web) et dafficher les réponses dans un format accessible à l’humain via le client web (formatage de la réponse)
Pour voir exemple avec data.idref et data.bnf : https://authorized-user.data.istex.fr/uid:/ABES3GY8OEGGD 

C’est dans le fichier de configuration, grâce à la fonction “sparqlEndpoints” qu’il faut ajouter les liens vers les SPARQL endpoints des différents établissements :

  • Fil d’Ariane

Lorsque des instances sont liées, comme c’est le cas par exemple pour “data.istex => Corpus scientifiques => Corpus actualité => Sciences de la santé => Coronavirus : SRAS MERS”, il est possible d’ajouter un fil d’Ariane dans le haut des pages d’une instance

Les données se renseignent entre les 2 crochets :

Les labels et les url de chaque instance enregistrés dans le fil d’Ariane doivent être organisés du plus générique jusqu’à l’instance spécifique concernée par le paramétrage

  • Menu: barre d’outil 

Le fichier de configuration par défaut disponible à la création d’une instance, prévoit une barre d’outil qui propose des icônes qui renvoient vers les pages “Accueil”, “Graphique” et “Recherche”

L’ordre d’affichage de ces icônes dépend de l’ordre enregistré dans le fichier de configuration .json

Le bouton “Voir Plus”  permet l’accès à la connexion et déconnexion sur une autre page dite “advanced“.
L’affichage de ce menu contextuel peut facilement se modifier : position left,right, emplacement front ou advanced (top ou non ), suppression, …

Il est possible d’ajouter dans le fichier de configuration de quoi afficher dans le menu l’icône ISTEX-DL et de relancer une requête à l’API ISTEX grâce à la sauvegarde de son q_id.

( voir la documentation ISTEX : https://doc.istex.fr/tdm/extraction/istex-dl.html#application-istex-dl-istex-download)

Mais aussi ajouter des liens vers une documentation, un formulaire de contact,… en utilisant des icônes personnalisées, à partir du moment où ces données sont disponibles dans le paramétrage de l’instance et ajoutées par le WebDav (voir Se connecter aux répertoires d’une instance)

Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non

Comment pouvons-nous aider ?